L'été dernier, un nouveau projet a vu le jour dans le jardin. Il faut que je vous raconte toute l'histoire.

L'année dernière, nous avons eu l'opportunité de récupérer un établi en fonte de 3 mètres de long. Trop lourd et trop long pour trouver sa place dans la maison, nous nous sommes tout naturellement tournés vers le jardin. Cependant, un tel objet ne se place pas n'importe où. Il lui fallait un écrin qui le mette en valeur, un mur sur lequel il pourrait s'adosser.

 Voilà comment est née l'idée de cette palissade. Une structure qui servira de faire valoir à l'établi et permettra aussi de cloisonner le jardin. Alors, pour votre plaisir, voici un DIY au cas où vous auriez envie de vous lancer.

 

Etape 1 : L'implantation. Une étape toujours sujette à discussion mais à ne pas négliger. Coeur cannelle a son avis et M. Coeur cannelle en a un autre... Mais la discussion et les plans amènent des questions supplémentaires qui permettent de bien penser les étapes futures et d'anticiper les problèmes. 

Une fois piquetées, les fondations et les endroits qui seront remplis de concassé granit sont creusés soit à la mini-pelle soit manuellement .

Le choix des matériaux est également primordial et ne doit pas être pris à la légère, la tenue dans le temps de "l'édifice" en dépend....

 

DSC_0686

 

Etape 2 : La préparation de la structure. La palissade ayant une surface conséquente (5.50m X 2.00m), elle offre une forte prise au vent et doit donc être solidement ancrée au sol. Une forme en L permet d'augmenter sa résistance.

J'ai choisi des profilés métalliques en U de 50mmX30mm par 6 mm d'épaisseur que j'ai ancré dans une fondation béton de 50cm de profondeur. Pour maintenir les poteaux métalliques dans leur  position pendant la prise du béton, il vaut mieux les tenir en place à l'aide de planches inclinées et de piquets fichés dans le sol. C'est un travail un peu longuet mais ça évite de recommencer !! Et comme d'habitude, il se met à pleuvoir et à venter après le coulage du béton !!

Noubliez pas d'aménager une petite pente à la surface de la fondation béton (de la base du poteau vers l'extérieur), de l'eau stagnante à la base du poteau engendrerait une oxydation rapide.

 

Etape 3 : Structure bois. Des chevrons de section 50mm x 80mm  traités autoclave permettront de rigidifier la structure et de fixer le bardage double face. Un chevron vertical sur deux est affiné sur la longueur afin de s'encastrer dans le profil métallique en U. Les chevrons sont fixés avec deux boulons à charpente diamètre 8 et serrés sur les poteaux métalliques. Les chevrons croisés sont assemblés à mi-bois et glissés dans les encoches des chevrons verticaux, puis vissés.

 

 

 

Etape 4 : Fondation pour les pieds de l'établi. L'établi pèse plus de 400Kg. Il sera difficile à mettre à niveau sur un lit de granit concassé ... J'ai donc décidé de faire 3 semelles de 10cm d'épaisseur avec 6 colonnes sur lesquelles seront posés les pieds de l'établi.

 

 

 

Etape 5 : Bordures métalliques. J'ai posé des bordures métalliques (voliges et piquets) afin de créer une frontière nette entre l'herbe et le futur concassé. Vous les trouverez ICI

 

 

 

DSC_0100

 

Etape 6 : Bardage. J'ai vissé une planche  de terrasse (de 140mm de large) également traitée Autoclave sur le haut des poteaux afin de couvrir toute l'épaisseur de la palissade.

Le bardage en planches de mélèze brut de sciage est vissé sur les chevrons avec des vis inox (vis terrasse bois) en commençant par le haut. Etant donné que les planches posées jointives vont rétrécir avec le temps et laisser passer la lumière, il vaut mieux poser les deux faces de bardage avec un décalage des joints. Je ne sais pas si je suis clair....... En fait, d'un coté je commence le bardage par le haut avec une planche de pleine largeur et de l'autre côté, je commence le bardage par le haut avec une planche d'une demi largeur afin que les espaces entre les planches ne soient pas face à face. C'est vrai que le bardage double face consomme beaucoup de planches ... Mais si on veut deux faces propres, c'est essentiel.

 

 

DSC_0103

 

 

 Voilà la face sud qui acceuillera un nouveau massif fleuri et une SURPRISE que vous découvrirez bientôt dans un prochain message.

 

DSC_0561

 

Et voilà la face nord avec l'établi posé sur ses colonnes béton. Le concassé à rempli les tranchées. Les traverses de chênes posées dans la pierraille rappellent le chemin de fer et son ballast.

Les poteaux sur la droite de la photo accueilleront un complément de décor que nous vous révélerons dans un futur message.....

 

DSC_0565

 

Une petite touche de peinture noire à la ... farine !! Antagoniste et bizarre, non ? Une recette absolument géniale qui ne coûte quasiment rien et qui date de la renaissance. Elle n'émet aucun COV (composé organique volatil) et serait résistante à l'extérieur pendant une dizaine d'année. Vous la trouverez  ICI

 

 

DSC_0218