- 5°C hier. - 3°C ce matin.

 Le ciel est magnifiquement bleu. Mais dans le jardin, froid ne rime que trop bien avec effroi. Mon coeur se serre à la vue de toute cette souffrance.

 

DSC_0287 DSC_0297 DSC_0281 DSC_0289

 

Pour certaines, ce froid serait juste une occasion de s'offrir une parure argentée. Un petit ourlet de givre, une nuque un peu plus courbée. Paillettes et glamour assurés. Ces tulipes, ce nepeta, le phlox de printemps ou encore l'euphorbe s'en tirent à bon compte.

 

 

DSC_0301

 

 

Mais pour d'autres, cet aspect flétri, ce teint brunâtre est un signe alarmant. Les érables devraient s'en sortir. Peut-être même que leurs feuilles se déploieront à nouveau. Le cercidiphyllum subit le gel tous les printemps mais il va refaire des feuilles, comme chaque année. Le côté positif, c'est qu'il embaume le jardin de sa bonne odeur de caramel. Les floraisons avortées du cerisier du Japon et de la glycine sont un spectacle effroyable et tellement frustrant. Mais dans quelques semaines, on aura oublié ce triste épisode.

 

DSC_0294 DSC_0291 DSC_0305 DSC_0316

 

 

 

Et puis, il y a ceux qui m'inquiètent. Il faudra envisager un automne sans pommes car cette belle couleur orangée ne laisse présager rien de bon. Quant au pieris, il me fait vraiment peur. Chaque année, ses jeunes feuilles rouges sont grillées par le gel. Mais cette année, c'est tout le feuillage qui a gelé. S'en remettra-t-il sans devoir repartir du pied ?

 

DSC_0295 DSC_0310

 

Jardiner est une école de la vie. Quelques moments de doute que le jardinier doit savoir accepter et beaucoup de joies qu'il faut savoir apprécier.